Les Molières 2020

Les lauréats


MOLIÈRE DU THÉÂTRE PRIVÉ :

   
Marie des poules – gouvernante chez George Sand
de Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis,
Théâtre du Petit Montparnasse


MOLIÈRE DU THÉÂTRE PUBLIC :

   
Électre des bas-fonds
de Simon Abkarian, mise en scène Simon Abkarian, Compagnie

des 5 Roues.


MOLIÈRE DE LA COMÉDIE :

  
La Vie trépidante de Brigitte Tornade
de Camille Kohler, mise en scène Eléonore Joncquez, Théâtre

Tristan Bernard.


MOLIÈRE DE LA CRÉATION VISUELLE :

    

La Mouche
d’après George Langelaan, mise en scène Valérie Lesort et

Christian Hecq.
Scénographie: Audrey Vuong, Costumes: Moïra Dougue,

Lumière: Pascal Laajili, Vidéo: Antoine Roegiers, Eric Perroys,
Marionnettes: Carole Allemand, Valérie Lesort.
Théâtre des Bouffes du Nord.


MOLIÈRE DU SPECTACLE MUSICAL :


Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?
de Éric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé,
Théâtre du Petit Montparnasse.


MOLIÈRE DE L’HUMOUR :

  

Alex Lutz
de Alex Lutz et Tom Dingler, mise en scène Tom Dingler.


MOLIÈRE DU JEUNE PUBLIC :

  

La Petite Sirène
d’après Hans Christian Andersen, mise en scène Géraldine

Martineau,
Studio-Théâtre de la Comédie-Française.


MOLIÈRE DU SEUL.E EN SCÈNE :

 

Monsieur X
avec Pierre Richard, de Mathilda May, mise en scène

Mathilda May,
Théâtre de l’Atelier.


MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE

PRIVÉ :


Béatrice Agenin
dans
Marie des poules – gouvernante chez George Sand, de
Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis.


MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PRIVÉ :


Niels Arestrup
dans
Rouge, de John Logan, adaptation Jean-Marie Besset,
mise en scène Jérémie Lippmann.


MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE
PUBLIC :

Christine Murillo
dans
La Mouche, d’après George Langelaan, mise en scène
Valérie Lesort et Christian Hecq.
 

MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE DE THÉÂTRE PUBLIC:


Christian Hecq
dans
La Mouche, d’après George Langelaan, mise en scène
Valérie Lesort et Christian Hecq.


MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SECOND RÔLE :


Dominique Blanc
dans
Angels in America, de Tony Kushner, mise en scène
Arnaud Desplechin.



MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SECOND RÔLE :


Jean Franco
dans
Plus haut que le ciel, de Julien et Florence Lefebvre,
mise en scène Jean-Laurent Silvi.


MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION FÉMININE :


Élodie Menant
dans
Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? de Eric Bu et Elodie
Menant, mise en scène Johanna Boyé.


MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION MASCULINE :


Brice Hillairet
dans
La Souricière, d’Agatha Christie, mise en scène
Ladislas Chollat.
 
 

MOLIÈRE DE L’AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT :
 
Simon Abkarian
pour
Électre des bas-fonds.


MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE D’UN SPECTACLE
DE THÉÂTRE PRIVÉ :


Alexis Michalik
pour
Une histoire d’amour, d’Alexis Michalik.


MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE D’UN SPECTACLE DE THÉÂTRE

PUBLIC :


Simon Abkarian
pour
Électre des bas-fonds, de Simon Abkarian.