Merde !

Au théâtre, il ne faut jamais souhaiter bonne chance à un comédien mais de préférence, si l’on est bienveillant (bien sûr), lui lâcher un joli « Merde » en essayant de le prononcer avec élégance, c’est mieux ! Et là si ce comédien souhaite réussir sa prestation, il ne doit jamais répondre « Merci » sous peine d’attirer la malchance sur lui et sur son spectacle. Il doit se contenter d’acquiescer de la tête ou de dire « j’accepte ».

Mais d’où vient cette superstition ?

A la fin du XIX ème siècle, le public se déplaçait en calèche pour venir au théâtre. Plus les spectateurs étaient nombreux, plus les fiacres faisaient d’allers et venues devant les théâtres et plus il y avait de crottin de cheval devant l’entrée ou sur le parvis . C’était le signe du succès. Avant une première, on se souhaitait beaucoup de merde en voulant se souhaiter la réussite. Et puis n’oublions pas que dans la culture populaire, marcher du pied gauche dans une « merde » sur le trottoir est supposé porter chance …